20 avril 2020

Campagne de prévention Covid-19 2020 pour la région de Tangafla

Description du projet

Ce projet se profile en 3 volets. Premièrement, il s’agit d’assurer une présence villageoise pour la sensibilisation à la nature de l’infection à Covid-19. Deuxièmement, il s’agit d’enseigner les mesures de prévention primaires de cette infection par l’hygiène des mains, l’éviction sociale, le port du masque-barrière lors des contacts sociaux inévitables. Troisièmement, mettre à disposition des plans de confection de masques-barrières efficaces et des robinets éco sanitaires pour la prévention de la propagation de l’épidémie.

2.    Présentation de l’association SAREPTA Suisse

L’association SAREPTA Suisse est une association à but non lucratif et exonérée des impôts en Suisse. Elle a été créée le 18 décembre 2015. Elle a pour mission de promouvoir la santé rurale et le développement en Côte d’Ivoire.

3.   Description du contexte

Pandémie à Covid-19

La pandémie à Covid-19 a créé une urgence sanitaire mondiale. L’infection ayant été banalisée dans de nombreux pays qui se sentaient à l’abri de cette nouvelle « grippe », elle s’est rapidement propagée à travers le monde. Ce virus présente une dangerosité inhabituelle, attaquant les voies respiratoires et provoquant une insuffisance respiratoire sévère, dans une population à risque, mais on observe également des symptômes d’insuffisance respiratoire sévère chez des patients jeunes en bonne santé habituelle. L’urgence sanitaire s’est rapidement propagée à travers le monde provoquant le confinement de la moitié de la planète.

En Côte d’Ivoire, pays d’Afrique de l’Ouest, on dénombre ce 13 avril 2020 plus de 500 cas confirmés d’infection au Covid-19 et 5 décès, principalement dans la ville d’Abidjan provoquant le confinement de celle-ci. Tangafla se situe dans la sous-préfecture de Niofoin, Région de Korhogo qui se trouve au nord du pays. Cette région est particulièrement proche du Burkina Faso qui dénombre également environ 500 cas et 27 décès, mais surtout, 8 régions touchées. Par conséquent, une propagation de l’infection dans cette région dans les prochaines semaines reste probable.

La région étant peu équipée en structures de santé permettant d’assurer les cas graves, la prévention est notre meilleure arme dans cette situation. Nous dirons même qu’elle est probablement notre seule arme en la matière.

Situation globale

La population de la région est composée essentiellement d’autochtones Sénoufo Tanga et elle totalise environ 17’000 personnes réparties sur 18 villages. Elle est en majorité jeune et analphabète. L’activité productrice de revenus principale est l’agriculture.

La région dispose de quelques équipements et infrastructures de base (écoles primaires, 4 dispensaires, des pompes hydrauliques villageoises, un foyer des jeunes, des marchés etc.).

4     Objectifs

Sensibilisation à la réalité de la pandémie

L’ouverture du centre médical de Tangafla permettra de donner les soins de santé primaires dont la population à cruellement besoin dans la région. Il permettra :

  • de diminuer les voyages en zone citadine, par conséquent de permettre d’éviter la propagation de la pandémie.
  • une promotion de la santé en zone rurale par la présence de personnel soignant à proximité.
  • L’enseignement des mesures de prévention primaire.
  • l’identification rapide de cas suspects et de les adresser aux structures de santé adéquates mises en place par l’Etat de Côte d’Ivoire.

Promotion de l’hygiène des mains

Nous proposons la promotion de l’utilisation d’un robinet éco sanitaire, permettant un lavage fréquent des mains par sa simplicité d’utilisation et l’économie d’eau qu’il permet.

Promotion des mesures d’éviction sociale

Nous proposons des campagnes de sensibilisation utilisant les canaux de communication privilégiés de la région que sont les chefferies, les associations villageoises, les marchés et les boutiques villageoises, afin d’instaurer les mesures d’éviction sociales recommandées :

  • Éviter les contacts physiques (poignées de mains, embrassades)
  • Éviter les voyages et regroupements non indispensables

Promotion du port du masque-barrière

Le confinement généralisé pouvant amener à une situation économique et sanitaire plus préoccupante que l’infection elle-même, nous proposons le port généralisé d’un masque-barrière dans les lieux publics comme mesure de prévention de l’infection à Coronavirus. Ceci nécessite l’enseignement de la confection de masques-barrières en tissu réutilisables, l’enseignement de leur entretien et de la manière appropriée de les porter.

5      Plan d’action

  1. Ouverture du centre médical de Tangafla, l’infirmier ayant terminé son stage fin mars, nous procédons à l’ouverture du centre à compter du 20 avril 2020.
  2. Réalisation d’un plan de confection de masque-barrière en tissu didactique ainsi que d’instructions de port et d’entretien.
  3. Engagement d’un agent promoteur de la santé pour propager les messages de prévention et effectuer la sensibilisation auprès des populations.
  4. Distribution d’échantillons de masques-barrière en tissu, de plans de confection de masques et de robinets éco sanitaires auprès des chefferies des différents villages.
  5. Présence hebdomadaire au marché du village de Tangafla avec un stand d’explication des mesures de prévention et de démonstration de lavage des mains, la distribution gratuite de plans de masques-barrière en tissu, la vente de masques-barrières en tissu et de robinets éco sanitaires.
  6. Sensibilisation aux mesures de prévention dans les boutiques des villages.

6        Budget

  CFA
Emploi d’un agent promoteur de la santé pour 2 mois 200’000
Réalisation de 500 masques-barrière 250’000
Impression d’affichettes de prévention et de plans de confection de masques 360’000
Achat de robinets éco sanitaires 280’000
Equipement du stand de prévention du marché de Tangafla 157’000
**Divers 1’253’000
Total 2’500’000

 **La somme des divers est assez conséquente en prévision d’éventuelles dépenses en cas de nécessité d’agir autrement si jamais le virus venait à toucher la zone de Tangafla.

7      Suivi et évolution du projet

Le projet est encadré par la représentation locale de l’association SAREPTA Suisse et la directrice médicale.

8      Conclusion

La prévention de la propagation de l’épidémie est notre meilleure arme en Côte d’Ivoire. Cela passe par la sensibilisation des populations à cette problématique mondiale et l’instauration précoce de mesures d’éviction sociale, d’hygiène des mains et du port du masque-barrière.

Ensemble, agissons maintenant ! Avant qu’il ne soit trop tard…

 

Fais un don pour soutenir cette campagne!
Numéro CCP : 14-926050-4
IBAN : CH40 0900 0000 1492 6050 4

Paypal: